Striction

Mon sang bouillonnant dans mes veines, le regard voilé par un écran rouge sang et l’écume s’échappant de mes lèvres, je ne commande plus mes gestes. J’ai eu très mal. Mais je dois désormais me soulager.

Mes mains, comme guidées par une force décuplée par la colère, s’agrippent à mon but malgré moi. La pression commence à sortir telle un geyser. Un cratère volcanique explosant.

Mes gestes sont lents et précis. Je dois absolument soigner ma douleur et retourner ce mal. Alors j’accentue la pression. Je suis devenu fou, me dévoilant sous un jour totalement nouveau pour moi, si bien que je ne me reconnais plus du tout.

Je ne commande toujours pas mes gestes, mais il n’est pas encore trop tard pour faire machine arrière. Absolument pas ! Plutôt mourir de honte que de renoncer à ma tâche destructrice, déjà bien entamée. Mes yeux parlent pour moi, crachant toute ma haine et ma rage. Mon souffle est court et je ploie sous l’effort. Je sens en moi la petite mort.

Mais comme elle vit encore, je serre plus fort, lui rendant son innocence.

Elle disparaît sous mes yeux, mais je ne m’arrête plus. Les mains violacées autour de son cou.

Lahierokarantine |
Poesisophie |
Incarnatus |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Learohardleana
| Theyoungboy
| 1jour1chapitre